La saison de l'ombre: Roman - Prix Fémina 2013 (French Edition)

Los angeles saison de l'ombre: Roman - Prix Fémina 2013 (French version) (French) Paperback - August 28, 2013 through Leonora Miano (Author), Grasset (Editor)

Show description

Los angeles saison de l'ombre: Roman - Prix Fémina 2013 (French version) (French) Paperback - August 28, 2013 through Leonora Miano (Author), Grasset (Editor)

Show description

Quick preview of La saison de l'ombre: Roman - Prix Fémina 2013 (French Edition) PDF

Show sample text content

Peut-être qu’en prenant cette course, elles reverront Eyabe. Peut-être que, par malheur, elles tomberont nez à nez avec des guerriers bwele en faction dans les parages. Quoi qu’il en soit, il faut partir. Il n’y a plus rien ici. * Ce n’est pas l. a. position principale du village isedu, où se sont déroulées, il y a quelques jours, les obsèques d’un homme. Ici, l’océan chuchote à l’oreille de los angeles terre, l. a. caresse langoureusement, los angeles désaltère de vagues nimbées d’écume. A le voir ainsi, Eyabe l’imagine mal se repaissant de corps humains.

Ils chantent lorsque les amants crient à l’unisson. Ils attendent sur le seuil de l. a. case où une femme est en travail. Ils sont dans le vagissement, dans le babil des nouveau-nés. Les tout-petits racontent les sphères de l’esprit, qu’ils ont connues avant d’être parmi nous. Si nous pouvions les comprendre, nous saurions quelles vieilles âmes logent dans ces corps neufs. D’ailleurs, nous le savons parfois. Nous le voyons, si nous sommes attentifs. Les enfants grandissent, apprennent les mots de los angeles terre, mais le lien avec les contrées de l’esprit demeure.

Cette souffrance leur a été infligée. Les bras le lengthy du corps, le souffle court docket, elle se demande pourquoi. Ses yeux glissent sur les effets entassés sur des nattes, aux pieds des étrangers. Il y a là un amoncellement de barres métalliques, des objets apparemment en bois qu’elle think être les armes à foudre, des bracelets eux aussi en métal, d’un éclat plus vif que celui des barres. Combien en faut-il pour un enfant ? Combien pour un homme fait ? Les femmes grosses valent-elles plus que les autres ?

Elle n’est distante du village que d’un quart de journée, un peu moins même, pour l’aller et le retour. Cette fois, los angeles state of affairs lui impose de franchir une longue distance sans être accompagné. Son ventre déborde par-dessus l. a. ceinture de sa manjua, révélant les scarifications ventrales qui forment de sombres chéloïdes autour du nombril. Ce ne sont pas ses colliers, bracelets et amulettes qui le protégeront de los angeles piqûre des épines, de l. a. féroce démangeaison provoquée par le masibo dont les feuilles lui râpent les mollets.

Bwemba se tient dans l’embrasure de los angeles porte. Mutango ne pense pas un quick le renverser pour prendre l. a. fuite. Il aurait à peine fait un pas vers l’extérieur, que les femmes lui tomberaient dessus. Son œil valide glisse sur le visiteur. Ce n’est pas uniquement parce qu’il est à terre que le chasseur lui paraît plus grand. C’est parce qu’il a de l’avance sur lui depuis le début. Non, il ne l’interrogera pas, ferme l’œil. Cependant, Bwemba a envie de parler. Bras croisés, sourire aux lèvres, il raconte los angeles nuit du grand incendie, décrit l’opération menée par ses hommes, alors que los angeles inhabitants mulongo dormait.

Download PDF sample

Rated 4.43 of 5 – based on 4 votes